Éditorial

Lionel Sabatté, Fantasma, 25 avril 2021, crayon sur papier, s. d., (© Studio Lionel Sabatté)

Aller au dessin

Ouvrir une plateforme de savoirs sur le dessin contemporain en mai 2022 constitue un luxe utile. Le choix est contextuel lorsqu’il se décide en temps de pandémie. Comment retrouver le temps de la flânerie intelligente au moment où les vies se vivent au temps des écrans ? De quelles façons convenir de changer la chronologie de l’intérêt porté au dessin pour désormais l’installer dans une quotidienneté joyeuse qui ne doit rien à l’événement ou au moins peut s’en exonérer ? AllDrawing autorise une communauté ouverte, savante et curieuse à frôler les realia comme les imaginaires du dessin tel qu’il s’invente, se pratique et se déploie depuis le tournant des années 1960 jusqu’au « tout de suite ». Pour cela, il offre trois entrées possibles. « Découvrir », grâce à l’agilité d’outils performatifs, propose un flux d’actualités internationales qui présente, à l’aune de micro et macro-échelles, la vie du dessin « in progress », accompagnée de brèves saluant un talent, une initiative, un projet. « Comprendre », par des portraits et études serrés, creuse plus loin et met à l’honneur, selon une rythmique ternaire, un artiste [et son œuvre graphique] : hexagonal ou non, émergeant ou déjà reconnu, dans la lumière d’une exposition ou bien encore au travail « dans le silence de l’atelier ». « Acheter » encourage amateurs, collectionneurs et institutions, engagés ou au démarrage, à s’approprier le dessin pour l’installer sur des cimaises publiques comme privées. AllDrawing, prescripteur de l’otium, invite au Plaisir au dessin du très regretté Jean-Luc Nancy.

Agnès CALLU